Rouges, roses, jaunes, blanches, bicolores ; les rosiers nous offrent des fleurs aux couleurs remarquables. Mais ce qui plait encore plus aux jardiniers, ce sont bien entendu leur parfum. De quoi avoir envie de les multiplier. Pourquoi les acheter alors qu’il vous suffit de bouturer vos plantes préférées ?

Bouturer des rosiers : pourquoi ?

Le fait de bouturer des rosiers ; c’est-à-dire de couper une branche, de la planter pour la reproduire à l’identique ; présente plusieurs avantages.

En premier lieu, vous pouvez choisir les plus beaux spécimens ou les plus odorants pour les mettre à différents endroits de votre jardin. Vous allez avoir un jardin plus beau, avec peu d’efforts.

Le bouturage permet de faire des économies substantielles, puisque vous n’avez pas à acheter de nouveaux rosiers : vous utilisez ceux que vous avez ou ceux d’amis et de proches pour fabriquer autant de plants que vous le souhaitez, comme vous pouvez le voir sur bouturerosier.fr.

Mais bouturer un rosier demande un peu de savoir-faire. De même, il y a certaines périodes qui sont plus propices que d’autres, quand on veut répliquer une plante ou un arbre. Tous les jardiniers vous le confirmeront, certaines fois, tous vos plants reprendront, alors que d’autres seront des échecs retentissants, alors que vous n’avez rien changé à votre façon de faire.

Comment optimiser le bouturage de vos rosiers, quelles sont les méthodes qui marchent ? Vous trouverez des produits chimiques en jardinerie. Beaucoup apprécient la simplicité de la méthode, mais nous avons trouvé des méthodes plus naturelles.  Nous faisons le point sur les différentes méthodes de bouturage des rosiers.

Est-il facile de faire du bouturage de plantes et comment faire ?

Même un jardinier amateur peut s’aventurer dans l’expérience du bouturage. Si vous pouvez trouver des hormones de bouturage dans les jardineries, désormais sous forme liquide, la nature elle-même peut vous aider à reproduire vos rosiers préférés.

Sachez que vous pouvez tremper les branches que vous comptez mettre en pot de bouturage dans de l’eau de saule. Concrètement, il s’agit de couper de fines branchettes de saule et de les mettre dans un fond d’eau. Laissez mariner pendant 24 heures. Trempez vos branches de rosiers dedans, avant de les planter.

Certains jardiniers, encore plus…nature, urinent sur les branches de rosier, avant de les replanter. La raison de ce geste étrange ? La présence en grande quantité d’azote dans l’urine ; ce qui aide la plante à germer.

Sachez que cela marche également avec de la salive. Pourtant, attention, le goût peut être amer et surtout si vous pratiquez cette méthode sur d’autres plantes que des rosiers, cela peut être également toxique. Donc pensez plutôt à cracher plutôt qu’à passer votre langue sur l’extrémité de la tige.

Le rosier se prête peu au bouturage à l’eau ; ce qui est dommage. Mais par contre, vous pouvez obtenir des résultats satisfaisants, en vous aidant d’une pomme de terre. Vous pouvez obtenir de beaux rosiers en creusant la terre et en mettant trois centimètres de sable. Enfoncez une tige de votre rosier, sans feuille, mais toujours avec les épines, dans une petite pomme de terre et plantez le tout, en éliminant le plus possible l’air. Pour cela, vous devez bien tasser le sable autour de vos nouvelles plantations. Le choix de la tige est important : cela doit être une tige déjà mâture, avec des épines rigides. Si vous voulez augmenter vos chances de réussite, vous devez choisir une branche bien droite.

Alors produits du commerce ou méthodes un peu moins conventionnelles, il existe beaucoup de façons de bouturer le rosier qui fait votre admiration.