Comment ajouter de l'azote au sol et des erreurs coûteuses à éviter

Comment ajouter de l'azote au sol et des erreurs coûteuses à éviter
4 (80.63%) 32 votes

Votre jardin est en croissance depuis des années, mais vos plantes semblent avoir plus de difficultés que vous ne le faisiez. Ou peut-être que vous avez planté des légumes à votre endroit habituel cette année, mais ils ne semblent pas prospérer comme ils l'ont été par le passé. Si ces scénarios vous semblent familiers, vous pourriez être confronté à une pénurie d’azote dans votre sol.

L'azote est un élément chimique essentiel au jardinage. Il encourage la croissance des plantes et contribue à donner au feuillage sa coloration verte. Un sol sain contient et a besoin de ce nutriment essentiel pour prospérer.

Vous êtes-vous déjà demandé ce que signifient les chiffres sur une bouteille ou un paquet d'engrais? Dans les engrais, NPK fait référence aux trois macronutriments les plus cruciaux requis par les plantes: l'azote, le phosphore et le potassium.

Lorsque nous ajoutons de l'engrais, nous remplaçons ces nutriments dans le sol. Au fur et à mesure de leur croissance, vos plantes extraient des nutriments qui ne sont pas reconstitués. Les plantes ont besoin de ces nutriments pour survivre. Par conséquent, à moins que vous ne remettiez ce que les plantes retirent, vos légumes commenceront à mourir de faim. L'essentiel est que sans azote, vos plantes ne peuvent pas pousser.

Cela dit, tous les légumes et toutes les plantes n'ont pas besoin de la même quantité d'azote. Vous ne pouvez donc pas simplement vous nourrir et oublier. Différentes plantes ont des besoins différents. Certaines plantes, comme les tomates, se nourrissent abondamment. Tandis que d'autres, comme la laitue, mangent peu. Certaines plantes réinjectent même de l'azote dans le sol.

Quels sont les signes d'une carence?

Parce que les plantes absorbent les nutriments de la terre, il est essentiel de reconstituer les réserves du sol. Votre jardin ne prospérera pas si vous ne remplacez pas ce qui a été retiré.

En règle générale, vous devez ajouter de l'azote au sol en cas de carence ou si vos plantes ont faim et ont besoin de beaucoup d'azote pour s'épanouir. Alors, comment pouvez-vous repérer une carence? Un signe typique est le retard de croissance ou le jaunissement des feuilles, mais elles peuvent également être un signe d'infestation par une maladie ou un ravageur.

Même les jardiniers expérimentés peuvent avoir du mal à diagnostiquer les carences potentielles en éléments nutritifs. Mieux vaut ne pas jouer aux devinettes. devrait être votre première étape avant de traiter tout déséquilibre nutritif dans le sol.

Que se passe-t-il quand vous avez trop d'azote?

Pourquoi ne pas ajouter autant d'azote que possible? Le plus, mieux c'est, non? Si cela favorise la croissance, de grandes quantités rendront vos plantes grandes et fortes! Malheureusement, ce n’est pas le cas. Trop d’azote peut vous laisser avec de grandes plantes à feuilles qui ne porteront pas de légumes ni de fruits.

Les pommes de terre et les tomates cultivées dans un sol riche en azote, par exemple, produiront peu de tomates et de tomates, mais auront une abondance de croissance à feuilles vertes.

Une autre raison d'éviter d'ajouter trop d'azote à votre sol? La contamination du sol peut survenir si un excès d'azote est présent. L'azote peut s'infiltrer dans les sources d'eau avoisinantes et les polluer.

Comment ajouter de l'azote au sol

Avant de commencer à ajouter de l'azote dans le sol, effectuez un test de sol. Si vous avez beaucoup d’azote au début de la saison de jardinage, il ne sert à rien d’en ajouter beaucoup plus. Connaissez la composition de votre sol avant d’ajouter de l’engrais. Une fois que cela est fait, vous pourrez ajuster vos niveaux d'azote.

Engrais

L'engrais est le moyen le plus évident d'ajouter de l'azote à votre sol. Choisissez un engrais approprié avec le ratio NPK adapté à vos besoins. Il existe diverses options d'engrais synthétiques avec des concentrations élevées en azote, mais le compost est une excellente alternative non synthétique qui fournit une libération lente d'éléments nutritifs. En modifiant régulièrement le sol avec du compost, vous contribuez à créer un sol sain, ce qui entraînera moins de carences. C'est une situation gagnant-gagnant.

Cultures fixatrices d'azote

Ce sont des cultures comme les haricots et les légumineuses. Au lieu de prendre de l'azote, ils fixent les nutriments dans le sol. Cultivez des haricots et des légumineuses dans les zones où vous aviez déjà cultivé des plantes affamées d'azote l'année précédente. Évitez les zones fertilisantes où les cultures de haricots ont été cultivées les années précédentes car il n’est pas nécessaire d’apporter de l’azote.

Cultures de couverture

Les cultures comme le trèfle sont également des fixateurs d'azote. La différence est que vous ne les cultivez pas pour les récolter. Habituellement, vous plantez en début de saison ou hors saison. L’inconvénient de cette méthode pour les jardiniers amateurs est qu’il faut déployer des efforts considérables pour supprimer les cultures de couverture et commencer à planter. Si vous envisagez de cultiver des cultures de couverture pour supprimer la croissance des mauvaises herbes, envisagez plutôt un paillis de plastique.

Tontes de gazon

Si votre pelouse est pauvre en azote, l'herbe coupée constitue un excellent moyen de régler le problème. Lorsque vous tondez votre pelouse, laissez l'herbe coupée – à condition qu'elle mesure un pouce ou moins – revienne sur votre pelouse. Ils augmenteront progressivement les niveaux d'azote au fil du temps.

Vous pouvez également saupoudrer des débris de verre autour de votre jardin sous forme de paillis pouvant ajouter un peu d'azote.

Briser les mythes sur l'azote

Il existe de nombreuses options d'engrais naturels comme le marc de café et les coquilles d'oeufs flottant sur Internet, mais sont-elles toutes des sources utiles d'azote? Jetons un coup d'oeil aux suggestions les plus populaires:

Marc de café

Les restes de terre de votre maison constituent un excellent additif au compost, mais sont relativement inutiles et potentiellement nocifs s’ils sont ajoutés directement à la terre de jardin. Si vous souhaitez réutiliser votre café moulu, ajoutez-le d'abord à votre compost.

Émulsion de poisson

L’émulsion de poisson est un autre amendement naturel du sol, mais comme elle contient de faibles concentrations de nutriments, elle n’est pas nécessairement le candidat idéal pour traiter une carence grave. C'est une excellente option pour les petits travaux tels que nourrir les semis et les greffes.

Coquilles d'oeufs

Les coquilles d'œufs sont des déchets de cuisine populaires que les gens aiment jeter dans le jardin. Je préfère les jeter dans le tas de compost, mais est-il utile de les ajouter au jardin pour remédier à un déséquilibre en azote? Bien sûr, les coquilles d’œufs contiennent de légères traces d’azote, mais ces petites quantités sont négligeables et ne feront guère de différence si vous rencontrez une grave pénurie d’azote. Vous pouvez cependant les utiliser pour vous protéger des parasites. Les coquilles d'œufs broyées empêchent les limaces et les escargots de s'approcher trop près de vos légumes et de les grignoter jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien.

Chien ou déchets humains

Avez-vous entendu parler de cette option pour ajouter de l'azote au sol? N'y pense même pas. Tout d’abord, tous les déchets d’animaux doivent être compostés avant d’être utilisés dans le jardin. C’est une idée terrible de coller vos propres excréments ou ceux de votre chien dans le compost. Vous êtes susceptible de propager des maladies et de contaminer votre approvisionnement alimentaire. Vous pourrez peut-être ajouter des déchets pour chiens à la poubelle brune de votre ville, mais vérifiez si cela est autorisé avant de le faire.

Urine

Vous avez peut-être entendu ça urine est une excellente source d'azote. Je vous suggère de garder votre pipi pour votre prochaine aventure en plein air. Si vous vous sentez vraiment déchaîné, vous pouvez en profiter à la manière de Bear Grylls. Blague à part, ne commencez pas à ramasser des pots de pipi pour votre jardin. Non seulement c'est dégoûtant, mais c'est aussi beaucoup d'efforts pour un retour sur investissement minime. L'urine concentrée peut tuer vos plantes. Je le déconseille, d’autant plus que toute l’urine n’est pas nécessairement exempte de bactéries et de virus.

En fin de compte, la plupart de ces options peuvent modifier légèrement votre sol, mais aucune d’entre elles n’est la solution pour ajouter de l’azote au sol. La plupart des sources de nutriments naturels sont plus efficaces lorsqu'elles sont ajoutées au compost puis intégrées au sol.

Soyez prudent avec les engrais

Faites attention lorsque vous essayez de modifier l'équilibre des éléments nutritifs de votre sol. Déséquilibrer le pH peut entraîner une déséquilibre du pH, la pollution des sources d’eau proches et, si votre sol n’est pas en bon état de santé, il est probable que le nombre de parasites et de maladies augmente.

L'ajout d'azote en excès dans le but de réduire les carences futures est également un mauvais choix. Certaines plantes réagissent mal aux fortes concentrations d’azote et ne produisent pas de fruits. C’est aussi une entreprise inutile. Dans certains cas, un autre déséquilibre peut entraîner une incapacité des plantes à absorber les éléments nutritifs. Si le pH de votre sol est abîmé, par exemple, les plantes ne pourront peut-être pas accéder à l'azote dans le sol. Par conséquent, l'ajout de plus d'eau ne résoudra pas le problème.

Êtes-vous confronté à un problème d'azote dans votre jardin cette année? Dites-nous quelle option vous choisissez et comment ça marche.

Cet article a-t-il été utile?

Comment pouvons-nous l'améliorer?

Nous apprécions vos commentaires helpul!

Votre réponse sera utilisée pour améliorer notre contenu. Plus vous nous donnez de commentaires, meilleures sont nos pages.

Suivez nous sur les réseaux sociaux:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *